Demandeur : J. Riedi et al.
Date : 11/2008

Description

Le projet consiste à mettre en production une chaîne de caractérisation des aérosols au-dessus des terres développée par la société HYGEOS.

Statut

La chaîne de traitement SMAOL v1 a été prise en main, optimisée en performance (vitesse et mêmoire) et mise en production fin décembre 2009. L’adaptation à l’environnement du CGTD (portage 64bits->32bits) a été entrepris mais reste à finaliser. En décembre 2009, le CGTD a pris réception d’une nouvelle version utilisant d’autres canaux pour améliorer le masque nuage. Cette nouvelle version a été intégrée dans la chaîne de traitement du CGTD (janvier 2010) et mise en production en février 2010 sur un jeu de données test. Une nouvelle version incluant quelques corrections dans le code scientifique et quelques ajustements dans les produits de sortie a été finalisée en mars 2010. Une première production des données sur l’année 2009, effectuée en avril 2010, a mis une erreur en évidence qui a été corrigée. D’autres modifications ont été apportées au niveau de la sortie pour identifier les pixels invalides. La nouvelle production sur l’année 2009 pour réaliser la validation des produits sur une année a été évaluée par les demandeurs (août 2010). Les résultats sont visualisables avec le multibrowse (exemple ici). Une restructuration informatique du code (notamment traitement par bandeaux) a été réalisée pour améliorer les performances et permettre le portage sur une machine 32 bits. D’autre part, cette version livrée en octobre 2010 permet de produire les fichiers intermédiaires au format HDF.

SMAOL v2, un nouveau code scientifique, a été livré au CGTD en mars 2011: l’originalité majeure de ce code concerne l’utilisation des données d’un capteur en orbite défilante (MODIS à bord de la plateforme Aqua) afin d’améliorer les produits issus de l’observation du capteur géostationnaire (SEVIRI à bord de MSG). A l’issue des traitements, le produit final AOT est estimé pour un “slot ” de la journée. Pour obtenir ce résultat, la chaîne calcule au préalable une synthèse de réflectance de surface sur N jours, pour chacun des “slots” de chaque journée.
Un ” framework ” était nécessaire pour une mise en production au CGTD. Une première phase de recette de ce code scientifique s’est déroulée pendant le mois d’avril 2011. Une mise en production du code a été faite sur toute l’année 2009. Pour ce faire, cinq modules ont été développés: SMAOL-L1B (‘TOA reflectance SEVIRI’), SEV_SMAOL_REFL_RATIO (‘Daily map of surface reflectance ratio NIR16/VIS06’), SEV_SMAOL-SURF-REFL (‘Surface reflectance slot by slot, after aerosol correction’), SEV_SMAOL-BRDF-L3-15DAYS (‘Bidirectional surface reflectance – BRDF’), SEV_SMAOL-AOT ( ‘Aerosol Optical Thickness’). Une documentation sur le site web ICARE est en cours de publication. Une production sur l’année 2009 a été réalisée. Les produits ‘Surface Reflectence’ et ‘Aerosol Optical Thickness’ sont visualisables avec le multibrowse.

Dans le cadre du projet européen MACC2, les produits SMAOL v1 sont désormais fournis au fil de l’eau (depuis 2012) en attendant la validation de la version v2. Une conversion hdf2bufr a été développé.

 

Début : 07/2009
Fin : 12/2011
Effort consacré : 20 HM
Reprise : 08/2011 (4HM), 05/2012 (2 HM), 02/2013 (1 HM)
Effort déjà consacré : 27 HM (20+6+1)
Fournitures attendues : chaîne de traitement, produits opérationnels.